L’open data immobilière : un atout supplémentaire pour permettre à SeLoger d’accompagner les vendeurs vers les agents immobiliers !

3 mai 2019

En application de la loi pour un Etat au service d’une société de confiance (ESSOC) portée et mise en œuvre par le Ministre de l’Action et des Comptes publics, la Direction générale des Finances publiques (DGFiP) a annoncé ce mercredi 24 avril, l’accès « facilité » à l’intégralité des données foncières sur les 5 dernières années.

SeLoger, 1er site venant à l’esprit des français quand on parle d’estimation en ligne* et 1er portail spécialiste de l’immobilier, proposera l’accès à ces données dès le vendredi 26 avril. Les utilisateurs de SeLoger accèderont ainsi à plus de 15 millions de données issues de 100% des biens vendus en France depuis 2014. Une première !

Cette mise à disposition massive de données est une réelle avancée - que SeLoger, acteur 100% immobilier, salue - vers une plus grande transparence pour les Français, porteuse de confiance. Mais elle peut susciter des inquiétudes légitimes de la part de certains professionnels de l’immobilier.

A l’image de la géolocalisation, il ne faut pas craindre l’open data mais l’embrasser car elle constitue en fait une opportunité.  Elle permettra, au contraire, aux acteurs du marché de mieux accompagner encore les futurs vendeurs sur l’estimation fine de la valeur patrimoniale de leur bien et de montrer d’autant plus leur valeur ajoutée.

« Cela reste un outil complémentaire, une donnée qui existait déjà depuis longtemps via le fichier Patrim et qui va désormais être plus facilement accessible, y compris via SeLoger. Mais l’open data n’est pas à craindre, il faut au contraire l’embrasser. Elle permettra de favoriser la négociation du juste prix. Elle sera aussi pour SeLoger un moyen de guider encore plus de vendeurs vers les agents immobiliers. Les données de la base de Demande de Valeur Foncière ne permettent pas d’obtenir une estimation actualisée de son bien car elles ne prennent pas en compte en temps réel, la tension du marché, ni l’évolution d’un bien et de son environnement dans le temps. A l’inverse l’œil d’expert – celui du professionnel qui se rend sur place - permet d’affiner l’estimation au plus juste. Et cela, rien ni personne ne le remplacera. » souligne Bertrand Gstalder, Président du Groupe SeLoger.

SeLoger : 1er outil d’estimation plébiscité par les vendeurs de biens immobiliers en France

Une étude Ipsos* réalisée en 2019, auprès de 1300 Français, place SeLoger largement en tête des sites d’aide à la vente et d’estimation de biens immobiliers !

Fort de trente ans d’expérience dans l’immobilier, SeLoger s’est imposé comme le portail spécialiste de référence pour les Français qui veulent acheter en confiance un bien immobilier.

En lançant il y a 9 mois un nouvel outil d’estimation de prix qui livre les simulations les plus précises et fiables du marché, grâce à un algorithme exclusif basé sur le machine learning, SeLoger a réussi à séduire un grand nombre de propriétaires ayant un projet de vente imminent, mais aussi les foyers qui ont la curiosité de connaître l’évolution de la valeur de leur bien au fil du temps.

« Fort de son action de portail spécialiste de l’immobilier depuis près de 30 ans, SeLoger est devenu en 9 mois la marque leader dans l’accompagnement des Français qui veulent vendre leurs biens. Nous en sommes très fiers. C’est le fruit du travail d’une équipe de près de 100 personnes (data scientists, équipes produit, marketing, commerciale…) dédiée à ce virage stratégique majeur du groupe pour les prochaines années, et d’un plan de communication massif renforçant la notoriété naturelle de SeLoger sur l’activité d’estimation de biens. » explique Olivier Le Gallo, CMO du Groupe SeLoger.

« Nous ne cherchons pas à nous substituer aux professionnels de l’immobilier. Bien au contraire. Cette relation de confiance que nous avons nouée avec les futurs vendeurs, nous la mettons désormais au service de nos clients agents immobiliers avec notamment notre offre Pack Contacts Vendeur, lancée en février dernier.  Les premiers résultats sont excellents, puisque tous nos premiers souscripteurs bénéficient déjà de contacts ultra-qualifiés leur permettant d’améliorer considérablement l’efficacité de leur prospection de mandats de vente, désormais résolument digitale » conclut Olivier Le Gallo.

Contact Presse